13 Novembre 2019

IGOSat

Mesure du flux et du spectre des électrons polaires.
PartenaireUniversité Paris Diderot
Date de lancementFin 2020- début 2021
Base de LancementNon définie
Orbite650 km héliosynchrone
Durée de vieNon définie

IGOSat signifie « Ionospheric & Gamma-ray Observations SATellite ». Il s’agit du premier satellite (triple CubeSat, 3U) de l’Université Paris Diderot. Avec le support du projet JANUS, du laboratoire APC (AstroParticule et Cosmologie) et de l’IPGP (Institut de Physique du Globe de Paris), ce sont plus de 200 étudiants qui contribuent à ce projet.

Le satellite dispose de deux missions et de deux charges utiles distinctes :

  • Un récepteur GPS bi-fréquences (L1 et L2) pour étudier le contenu électronique de l’ionosphère par occultation GPS. Cette technique a déjà été utilisée par des satellites pour étudier l’atmosphère, mais jamais pour l’ionosphère sur un aussi petit format qu’un CubeSat 3U.
  • Un scintillateur et un SiPM (photomultiplicateur au silicone) pour détecter les rayons gamma et les électrons au-dessus des pôles et de l’anomalie magnétique de l’Atlantique Sud. Ces zones particulières sont connues pour leur densité de particules fortement énergétiques.

Les équipes d’étudiants et d’encadrants espèrent préparer le satellite IGOSat pour un lancement à la fin de l’année 2020.