15 Décembre 2015

Nanosatellite IGOSat

Nano-satellite IGOSAT
Nanosatellite IGOSat

IGOSat est un triple cubesat pour étudier des tsunamis par mesure de la luminescence de l'oxygène à 630 nm.

Le nanosatellite devrait mesurer le flux et le spectre des électrons de 1-20 MeV et des gammas dans l'Anomalie Sud-Atlantique et les cornets polaires. Il pourra aussi enregistrer le flux gamma en provenance du Soleil, visible sur une orbite basse. Ces données seront utiles pour mieux comprendre la magnétosphère terrestre, ses relations avec l'activité solaire, et pour la météo spatiale. Il pourra compléter les données des CubeSat américains TRIO et CINEMA. Le nanosatelite se décompose en deux parties : la partie "charge utile" (télescope VISAA, cartes électroniques FPGA et SPIROC) et la partie "module de service". Ces deux parties pourront être concentrées dans un seul et unique CubeSat ou séparés en deux CubeSats.

ORGANISATION

Référants

  • Un ingénieur chercheur de l’APC (Hubert Halloin) management coordination 
  • Un ingénieur (Marco) chef du projet
  • Support d’ingénieurs, professeurs et chercheurs de l’université et de l’APC

Étudiants

  • Depuis septembre 2012 : 110 étudiants (L3,M1, M2 et écoles d’ingénieurs)
  • En 2015 : 11 stagiaires
  • En 2016 : un thésard

Logistique

  • Soutien du Campus Spatial Paris Diderot 
  • Mise à disposition de locaux pour les étudiants.
  • Utilisation des moyens techniques et salle blanche de l’IPGP

Avancement

  • Fin de phase A le 9 juillet 2015
  • Prêt au lancement mi 2018